ParaBellum | Information Juridique | Une publication Touzet Bocquet & Associés

Validité de la cession Dailly dont la date apposée au bordereau est contestée


Rédigé par Clothilde Humbert le Mercredi 20 Février 2013

Dans un arrêt du 3 juillet 2012, la Cour de cassation décide que la mention de la date d'une cession Dailly au mauvais emplacement ne remet pas en cause la régularité de la cession dès lors que c'est le cessionnaire qui a apposé la date.



Validité de la cession Dailly dont la date apposée au bordereau est contestée
En l'espèce, une cession Dailly (convention de cession de créances professionnelles) est conclue entre une société et son banquier. Le gérant de la société se porte caution personnelle et solidaire envers le banquier.

Le cédant est mis en redressement judicaire puis en liquidation.

La banque déclare sa créance et assigne la caution en exécution de son engagement.

La caution oppose l'irrégularité du bordereau de cession. Selon elle, l'existence de deux dates différentes sur le bordereau serait contraire à l'exigence de date unique prescrit par les articles L. 313-25 et L.313-27 du Code monétaire et financier.

La Cour de cassation confirme la décision de la Cour d'appel qui a rejeté cet argument et condamné la caution à payer. En effet, cette dernière conteste l'existence de la date et non son exactitude. Or, la date existe puisqu'elle a été apposée sur le bordereau (seulement, elle l'a été au mauvais emplacement).

Cette décision s'inscrit dans l'abondant contentieux du formalisme de la cession Dailly. La souplesse d'appréciation dont font preuve les magistrats dans la présente affaire devrait décourager les remises en cause superficielles des cessions de créances professionnelles.

Cass. com. 3 juillet 2012, n°11-19.796








Parabellum est la newsletter du cabinet Touzet Associés, société d’Avocats au Barreau de Paris
Parabellum en chiffres, c’est 1000 articles, 20 000 abonnés, de 20 à 30.000 pages vues chaque mois
Parabellum est diffusé en RSS par la Grande Bibliothèque du Droit, par l’AFDCC, et par Doctrine
Depuis 2009, nos équipes décryptent l’actualité en droit des professions réglementées, droit des sociétés, droit de l’associé, et droit du créancier.
Dans tous nos articles, nous vous proposons des analyses pratiques et concrètes, afin de mettre en perspective les différents sujets traités et vous aider à prendre des décision éclairées